5 collations bizarres pour courir un ultra-trail!

décembre 23, 2015

by — Posted in Course à  pied, Non classé

Les coureurs des ultra trails sont vraiment des gens hors normes, ils arrivent à  courir des distances énormes et à  enchaîner les courses les plus dures au monde (par exemple L’Ultrа AfrÑ–cа Rаcе, Vulcаnо Ultrа Trаіl et le marathon des sables).

Même les coureurs adeptes des courses à  pied comme le marathon, admettent le fait que ces courses ne sont pas adaptées à  tout le monde. Peu de gens ont l’endurance requise pour ce type de course et arrivent à  bien gérer leurs stocks d’énergie et à  surmonter beaucoup de souffrances. Selon le célèbre écrivain de course Chris McDougall, les ultra trails sont des épreuves physiques o๠il faut bien manger et boire et profiter des paysages naturels. Pour gagner une course ou même l’accomplir, vous devez avoir une excellente nutrition [Cliquez ICI …]! pendant la course. Du coup, je me demandais toujours ce que mange ce type de coureurs pour garder un niveau d’énergie élevé leur permettant de gagner ou juste terminer des courses de 200 à  300 km. J’ai donc fait quelques recherches et découvert le ravitaillement et les nourritures, hors normes, d’une course à  pied qui restent bourrés d’énergie et de nutriments nécessaires à  l’activité physique intense!

1. Viande de bÅ“uf séchée à  la façon africaineviande-séche-collation ultra trail-perfbody

Pourquoi ça marche ? Lorsqu’on fait sécher la viande, cette dernière perd juste de l’eau et ne garde que des nutriments comme les protéines, lipides, sels.. etc. Une petite portion légère apporte donc assez de carburant pour continuer à  courir.

Comment la prendre pendant la course ? Mastiquez bien ce que vous allez mettre dans la bouche. Ryan Nicholas Sandes est un traileur sud-africain qui aime avoir sous ses mains, durant ses courses de plusieurs jours dans les montagnes du Drakensberg, du biltong et du droà«wors qui sont deux types de viande séchée typiques de la cuisine sud-africaine et populaires chez les coureurs. Ces collations salées sont légères, mais riches en protéines et en graisses, deux aliments que le corps utilise pour reconstituer ses réserves épuisées.

2. Sucreriessucrerie-collation ultra trail-perfbody

Pourquoi ça marche ? Le sucre = énergie rapide et boosteur mental.

Comment les prendre pendant la course ? Déballez et prenez votre collation, mais ne jetez pas l’emballage! L’américaine Jax Mariash Koudele, une grande « ultra-trailer », quand elle a terminé l’Atacama Crossing au Chili, qui est l’une des courses les plus difficiles dans le monde, a annoncé : « Vous pensez qu’il est possible de terminer cette course avec les produits à  la mode comme les gels énergétiques et les snack-bars? Non, non. Je mange des friandises, des poissons suédois (une sorte de bonbons en gélatine) et du Starburst®. » Elle confirme aussi qu’elle connaît des gens qui mangent Pop-Tart, qui est une marque américaine de biscuits légers et sucrés, des aliments très caloriques que les mamans modernes appellent la «malbouffe». Ne mangez pas des bonbons si vous êtes au bureau, mais si vous êtes habitués et que vous faîtes beaucoup de courses ultra-longues, là  consommez en autant que vous voulez !

3. Préparations maisonGalette-Patates-collation ultra trail-perfbody

Pourquoi ça marche ? Le principe est de préparer quelque chose riche en nutriments donc en énergie et en calories, n’oubliez pas le goût aussi car ceci vous motivera encore plus! Vous pouvez tout simplement préparer des pommes de terre sous forme de purée pour avoir des sucres longs, de l’huile d’olive afin d’augmenter l’apport calorique avec des lipides et du parmesan qui va donner plus de saveur et de calories aussi. Mettez le tout dans des petits sachets à  fermeture comme Ziploc et commencez votre course! Cette petite recette fait aussi partie du ravitaillement de Ryan Sandes.

Comment les prendre pendant la course? Comme les gels énergétiques.

4. Smoothie pas du tout bon !smoothie-maison-collation ultra trail-perfbody

Pourquoi ça marche ? facile à  faire et riche en calories.

Comment les prendre pendant la course ? Nous avons trouvé une recette assez bizarre de Christian Schiester. L’ultra coureur nous a précisé : « Sur une course par étapes, je porte une bouteille d’huile d’olive dans laquelle je met des noix, du maà¯s et des dates. Après une semaine, cette préparation n’est pas très savoureuse, mais elle contient beaucoup de calories! » Apparemment, ce mélange bizarre l’aide énormément lors des 260km de courses non-stop à  travers le désert.

5. Produits séchés de la mer

Pourquoi ça marche ? Ce type de collation est riche en protéines et apporte une très bonne dose de sel minéraux.

Comment les prendre pendant la course ? Ces produits sont comme des chips, saisissez une poignée et régalez vous! Au Japon, ceux qui font la course autour de la Montagne Fuji apportent souvent comme collation des algues, crevettes et sardines séchées… etc. Ces collations sont assez légères, et apporte des minéraux et de bons ratios de protéines nécessaires aux tissus musculaires. Sauf que nous ne sommes pas sûr de savoir comment les estomacs occidentaux pourraient digérer cela!

Abonnez vous à  notre Newsletter Perfect body pour plus d’articles.

Si vous aimez cet article, n’oubliez pas de nous laisser un « J’AIME » ou un COMMENTAIRE.

Partagez pour un corps parfait